| 
  • If you are citizen of an European Union member nation, you may not use this service unless you are at least 16 years old.

  • Finally, you can manage your Google Docs, uploads, and email attachments (plus Dropbox and Slack files) in one convenient place. Claim a free account, and in less than 2 minutes, Dokkio (from the makers of PBworks) can automatically organize your content for you.

View
 

Esperanzah 2008

Page history last edited by Arthur 11 years, 8 months ago

 

Esperanzah! 08

A vélo, le long de l'eau

Aller:

Pour ce premier voyage à vélo, notre ami Renaud de Placeovelo proposait trois possibilités:

- 65 km sur la nationale directe Bruxelles-Namur. Relief important

- Un peu plus en suivant le RV10. Relief modéré.

- 120 km en suivant le canal Bruxelles-Charleroi, le RAVEL traversant Charleroi et enfin la Sambre depuis Charleroi jusqu'à Floreffe.

Nous avons finalement opté pour la dernière option. Plus de kilomètres, moins de dénivelé.

Nous nous étions donné rendez-vous le jeudi 31 juillet devant la maison communale de Saint-Gilles.

Participants prévu: Ren, Ana, Max et Arthur. Nous avions également envoyé notre roadbook à l'équipe Esperanzah qui avait relayé l'info sur la page "accès" du site web.

 

Résumé:

Nous sommes donc quatre. Personne ne s'étant ajouté au rendez-vous. Nous quittons St-Gilles vers 13h30, après avoir fixé les derniers noeuds.

Nous sommes bien chargés :).

 

Direction Anderlecht où nous montons sur le premier chemin de hallage. Nous ne le savions pas, mais ce 31 juillet sera le jour le plus chaud de l'été :).

Déjà perdus? Non non non, Ren avait tout bien prévu, nous regardons juste notre avancement durant cette première heure.µ

Et nous dépassons Halle

Pour passer par Clabecq

Petite pause après avoir monté la première écluse

Petite erreur de parcours à Roncquières: 80m de dénivelé

Mais un beau détours dans la campagne walonne

Avant d'arriver sur le vieu canal en plein retour à l'état sauvage.

Une des multiples écluses

Nous sommes à 6 maintenant. Deux personnes qui avaient vu l'annonce nous ont rejoint. Comme nous avions pris du retard à Roncquières, ils ont pu nous ratrapper.

Une petite pause bière vu la chaleur

Et après de longues recherches, nous avons trouvé une gentille dame qui nous a hébergé dans son jardin.

Repartis de grand matin

Le pelotton gagnant!!

Fonctionnement d'une écluse en live!

Passage par Charleroi, maintenant connu pour son superbe RAVEL rejoignant le canal et la Sambre, et ses sandwichs club demi baguette à 2euros!!!

Première vision de l'abbaye, ça y est!!

Et nous pouvons déduire 120 km au compteur reliant Esperanzah et Pékin pour le travail décent!

Retour:

Nous avons effectué le retour en train, faute de temps... et d'un incendie au niveau de Chatelet. Nous avons donc suivit la Sambre jusqu'à la gare de Namur.

Nous avons été reçu comme des princes par le contrôleur qui nous a sorti la plateforme pour monter les vélos, nous a aidé à défaire les bagages pour suspendre le vélo et m'a permis de rentrer le mien dans le kot à vélos malgré que ce soit un pliable et que je ne paie pas la taxe.

Petite note personnelle sur le festival:

Super festival dans l'ensemble, c'est déjà la 5ème fois que j'y vais, et la première en vélo.

Cependant, je suis toujours aussi écoeuré par le transport de matériel en mini 4x4!! C'est absolument insuportable, tant au niveau du bruit que de l'odeur!!

Ca compresse les gens dans les avenues, et puis c'est pas très durable... bref, ça reste LE défaut du festoch. Un ptit coup d'oeil à la fiesta mundial en flandre, un bel exemple à suivre:

J'ai vu un autre gars transporter une dizaine de bac dans une charette à bras. C'est tout a fait possible, il m'arrive aussi de charger 4 bac dans ma petite remorque.

Ou bien je sais pas, ajouter un ptit bac au train et profitez de ses allées/venues. Mais pitié, arretez ces machines du diable.

Et puis: - le parking pour vélo serait plus sympa couvert et pas avec des "pinces roues" mais des U renversés.

- l'accès au camping à vélo: était permis selon le site web (seulement interdit aux véhicules = avec moteur) et interdit par les gardes. Heureusement, après deux mois et demi au Congo, j'ai appris à négocier ce genre de brol ;)

Ensuite, le camping d'en bas devient une vrai folie... j'y ai toujours été et le bruit ne m'a jamais dérangé. Ce qui me dérange et me fera monter au camping des vieux l'année prochaine c'est le RESPECT. Les gens n'ont plus aucun respect. On te provoque, on te fouille ta tente, gens désagréable, fouteurs de merde, ... Oui, le samedi soir on avait fouillé notre tente mais rien volé tellement c'était déjà le bordel à l'intérieur, ainsi que celle de Max, on lui a taxé toute sa bouffe. Donc, le dimanche soir avant de partir, j'avais fixé des colsons sur les tirettes de la moustiquaire. Et on revient 4 heures après, auvent ouvert, première bache ouverte, mousitquaire fermée. Ils n'avaient pas réussi à entrer!! Mais, il venait de tomber la drâche du siècle... 3 cm d'eau dans toute la tente... Ca devient pire que Dour! J'ai même vu un pey se faire gerber en s'enfonçant les doigts dans la gorge pour gerber dans une bouteille et la balancer sur un autre gars. Et puis, beaucoup trop de drogues dures pour l'esprit du festival.

En conclusion, sur le site, ambiance toujours aussi bonne, nous serons là l'année prochaine mais, avec regret, nous irons au camping famille.

Comments (0)

You don't have permission to comment on this page.